Courrier de Mme Brigitte Frère, assistante social au Centre Jean Macé

Cher partenaire,

Notre établissement se compose de deux structures dont un hôpital de jour qui reçoit 40 enfants et adolescents présentant des troubles graves de la personnalité (psychose infantile et autisme) ainsi qu’un externat médico-pédagogique recevant 30 enfants et adolescents qui présentent pour beaucoup d’entre eux une inhibition intellectuelle et pour d’autres des handicaps congénitaux.


Notre institution a la particularité de recevoir ces enfants tous les jours de la semaine exceptée le week-end. Nous savons l’importance de lieux extérieurs à l’institution dans le travail éducatif et thérapeutique menés. En effet, ces enfants et adolescents se déplacent essentiellement pour aller de leur domicile à leur lieu de soin et ne fréquentent pour la plupart aucun lieu social.

Beaucoup de parents témoignent de leur difficulté à préserver une inscription sociale dès lors qu’ils ont un enfant malade et (ou) handicapé quand il n’est possible pour celui-ci de ne pouvoir supporter des situations inconnues ou imprévues. Par ailleurs, cette association nous donne la possibilité de travailler dans la réalité des petits moments de séparation entre les enfants et leurs parents.

Notre collaboration avec le Souffle9 s’inscrit dans notre projet de travail éducatif, thérapeutique et social.

 

Nous souhaitons vivement poursuivre cette collaboration dans l’espoir de la développer.

Brigitte Frère, assistante sociale au Centre Jean Macé